Employeurs étrangers de salariés résidant en France

Enfin une bonne nouvelle qui pourrait simplifier les démarches des employeurs étrangers sans établissement en France !

L’article 3 du projet de loi de finances pour 2023 présenté par le gouvernement simplifie les formalités fiscales des employeurs étrangers, sans établissement en France :

Si le projet est validé, l’impôt sur le revenu du salarié, qui ne relève pas d’un régime obligatoire français de sécurité sociale, sera prélevé directement sur son compte bancaire (sous la forme d’un acompte) sans que l’employeur n’ait à s’enregistrer pour réaliser de lourdes formalités PASRAU. L’employeur étranger devrait, tout de même, transmettre annuellement à l’administration le montant de la rémunération imposable en France déterminée selon les règles fiscales françaises.

Attention : cette simplification ne viserait que les employeurs situés dans un pays membre de l’UE ou dans un pays tiers avec lequel la France a conclu une convention fiscale qui contient une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales ET une clause d’assistance mutuelle en matière de recouvrement de l’impôt. Un examen de la convention fiscale avec le pays tiers sera nécessaire.

Ce projet de rédaction du nouvel article 204 C du CGI concernerait les employeurs de salariés détachés en France ou de salariés frontaliers résidant en France.

#EMPLOYEURSETRANGERS – #FORMALITES #PAS #PLF2023 #IMPOTSURLEREVENU #SALARIESDETACHES #DETACHEMENT #FRONTALIERS

Foreign employers of employees residing in France

Some good news! Tax formalities are simplified for foreign employers without establishment in France!

If the project is validated, French wage tax of seconded employees will be deducted directly from their bank account without any withholding tax from the foreign employer. Therefore, the foreign employer does not have anymore to register to carry out heavy PASRAU formalities. The only formality will be to indicate annually to the administration the amount of the taxable remuneration in France determined according to the French tax rules.

This simplification would only apply to employers located in an EU member state or in a third country with which France has concluded a tax treaty which contains an administrative assistance clause with a view to combating fraud and tax evasion AND a tax recovery mutual assistance clause. A review of the tax treaty with the third country will be necessary.

This drafting of the new article 204 C of the CGI would concern employers of employees seconded to France or cross-border employees residing in France.


 

Un article de Samya Felhine, Avocat directeur Mobilité internationale.

An article by Samya Felhine, Lawyer Director of International Mobility.